Accueil / CONTRIBUTION DU CESER AU GREEN NEW DEAL RÉGIONAL

CONTRIBUTION DU CESER AU GREEN NEW DEAL RÉGIONAL

La contribution

La Région s’est engagée dans la construction d’un Green New Deal (GND), plan de transformation et de développement régional, projet d’avenir au service de l’humain et de l’écologie, visant à bâtir un nouveau modèle de société plus respectueux de l’environnement et plus résilient ; une construction qui s’est faite en deux temps (volet 1 – Alimentation et résilience des territoires ; volet 2 décliné en 10 plans thématiques*), avec l’appui entre autres des citoyens (Convention citoyenne et votation citoyenne).

Le CESER, deuxième assemblée régionale, représentant la société civile organisée, a été associé à la démarche et a formulé un avis dans la présente contribution à l’attention du Conseil Régional.

Le CESER remarque que bon nombre de propositions du GND reprennent le contenu des préconisations qu’il a formulées dans ses Avis (développement des filières agricoles et agroalimentaires pour parvenir à l’autonomie alimentaire, transition énergétique, mobilités,…), même si, il alerte sur certains points à développer. Les citoyens ont ainsi confirmé ses principales propositions, le CESER s’en réjouit, car cela démontre son ancrage dans la réalité des territoires et des citoyens ; il se réjouirait plus encore si ses travaux qui trouvent tant d’écho dans les propositions citoyennes étaient citées ou rappelées par l’échelon régional.

Si l’avis des citoyens est important car cela relève de l’exercice d’une démocratie que l’on souhaite plus participative, le CESER rappelle et insiste sur son rôle de deuxième assemblée régionale, composée d’acteurs économiques, sociaux, éducatifs et culturels, et placée aux côtés du Conseil régional pour aider à la décision publique ; la consultation citoyenne par tirage au sort ne peut s’y substituer et ne doit pas altérer la mission et la fonction des corps intermédiaires.

Quant à l’évaluation du GND, le CESER rappelle qu’il devra être obligatoirement associé comme cela est acté dans la loi NOTRe de 2015 concernant l’évaluation des politiques publiques.

En concertation avec les travaux conduits par la Section prospective du CESER, ce premier GND devra être accompagné d’une véritable prospective territoriale avec les différents scénarii d’évolutions de la Région à l’horizon 2050.

*Plan Alimentation, Acte II Plan protéines végétales ; Plan  Santé  et  Bien-­‐être ; Plan  Rail ; Plan  Vélo, intermodalité  et  nouvelles  mobilités ;  Plan Lycée et Enseignement supérieur de demain ; Plan Économie résiliente, sociale et solidaire ; Plan Mutations du travail et Métiers de demain; Plan Recherche et Innovation; Plan Tourisme durable et responsable ; Plan Occitanie : Terre de partage, Terre de rencontres) et 5 leviers transversaux de transformation de l’action régionale (Nouveaux repères économiques, sociaux et environnementaux; Région citoyenne ; Transition numérique ; Justice territoriale, rééquilibrage et décentralisation; Ouverture et Coopération).

Contribution adoptée à l’unanimité par le Bureau extraordinaire du 17 novembre 2020

 

Publié le 27 novembre 2020