Accueil / Communiqués de Presse / Les agriculteurs d’Occitanie doivent être écoutés et entendus !

Les agriculteurs d’Occitanie doivent être écoutés et entendus !

Toulouse, le 06/02/2018

Téléchargez le communiqué de presse

L’Occitanie ne ressemble ni à la Beauce, ni à la Brie, ni à la Normandie.

La révolte des agriculteurs des zones défavorisées et de piémont, où peuvent se maintenir des activités agricoles liées à l’élevage et à la polyculture, est légitime.

La modification des classements (et de la cartographie) des zones défavorisées au titre des aides prévues par le 2ème pilier de la PAC consacrée au développement rural sortirait plus de 500 communes du dispositif de soutien financier.

C’est insupportable pour les agriculteurs concernés, c’est insupportable pour la région Occitanie où l’agriculture et l’agroalimentaire constituent la 1ère activité économique, et contribuent également à l’aménagement du territoire, l’entretien de la nature et la préservation des écosystèmes.

Dans une région qui compte 532 000 demandes d’emploi, un agriculteur de plus c’est un chômeur de moins. Le ministre de l’Agriculture doit corriger sa copie et requalifier le périmètre des zones défavorisées.

Le CESER soutient la demande de la profession agricole et la Présidente de la Région Occitanie, Carole Delga.

Communiqué de Jean-Louis CHAUZY - Président du CESER Occitanie
Toulouse le 6 Février 2018
Contact: Marion Ospital - marion.ospital@ceser-mip.fr - 05 62 26 94 79